Adamus canalisé par Geoffrey Hoppe shoud 2 « parcourir le chemin - La vie sans pouvoir » Le 3 Octobre 2015

Adamus canalisé par Geoffrey Hoppe shoud 2 « parcourir le chemin - La vie sans pouvoir » Le 3  Octobre 2015

 

www.crimsoncircle.com

1

Je Suis ce que Je Suis, Capt'n Adamus du bon navire HMS Souveraineté.

 

Ahh ! Chers Shaumbra, chers Shaumbra, bonjour, bonjour, bonjour. Quel bel équipage nous avons ici aujourd'hui ! (La plupart des membres de l'auditoire sont habillés avec des costumes de pirates.) Vous ne sentez pas tellement bon (Adamus parle comme un pirate), mais vous avez belle allure, bien habillés pour notre voyage vers de nouvelles terres, de nouveaux territoires. Hm.

 

2

 

Prenons une bonne respiration, et oui, servante, je suis prêt pour le café maintenant (rires).

 

SANDRA: Où ?!

 

ADAMUS: Eh bien, je voudrais qu’on m’en donne un, servante !

 

EDITH: Oh, pitié !

 

ADAMUS: Oui. Et si vous pouviez ...

 

SANDRA: Je suis une servante ?

 

ADAMUS: Vous devez être un peu théâtrale – « Ouais, servante ! Où est mon café ? Agh ! »

 

SANDRA: Je serai une servante.

 

3

 

ADAMUS: Ouais ! Arhh ! (il prend une gorgée) Arhhh !! (plus de rires) Il est aussi bon que la dernière fois.

 

Alors voulez-vous faire plaisir à mes oreilles avec un « Aargh » bien pirate, voulez-vous ?

 

ADAMUS ET ASSISTANCE: Aarrrgh !!

 

ADAMUS: Cela ne sonne pas comme si vous étiez sur le point de naviguer vers de nouveaux territoires inexplorés. Voulez-vous faire plaisir à mon autre oreille avec un bon « Aarrgh ?! »

 

ADAMUS ET ASSISTANCE: (plus fort) Aarrrggggh !!!

 

4

 

ADAMUS: Ahh ! Voilà ce que je voulais entendre. Je voulais m’assurer que j’allais mettre les voiles avec les Argonautes. (rires) Avec les Argonautes, ouais. Vous avez entendu parler des astronautes ; ils vont sur la lune. Les Argonautes vont où ils veulent. Aarrgh ! Aarrgh ! (quelques rires)

 

5

 

Donc Shaumbra, prenons une bonne respiration en ce jour, car nous allons aller à divers endroits. Nous sommes dans la série Parcourir le chemin. Ce n’est probablement pas le nom adéquat ; ça devrait être Continuer à voler, s’élever plus haut, oui, avec un tas d’Argonautes.

 

6

 

Donc, qu’y a-t-il en magasin aujourd'hui ? Qu’y a-t-il en magasin pour nous ? Un voyage. Un changement. Un changement, quelque chose que vous avez probablement ressenti depuis quelques jours, sans aucun doute aujourd'hui - « Quelque chose est différent, quelque chose est en train de changer» - et vous avez absolument raison. Suivez votre intuition. Suivez votre connaissance intérieure. N’essayez pas de la repousser de votre mental lorsque le corps ou le mental se sentent un peu bizarres. Ne la bloquez pas. Invitez-la, incarnez-la, soyez-la, car des changements sont à venir. Des changements majeurs.

 

7

 

Et voilà la raison pour laquelle vous êtes ici. C’est exactement pourquoi vous êtes ici. Des pionniers de la conscience, des pirates, des pirates spirituels qui vont à de nouveaux endroits où peu de personnes, voire aucune, n’ont été.

 

Je vais avoir besoin du tableau, ici s'il vous plaît. Ne vous levez pas tous en même temps (Adamus rit en voyant que personne ne se déplace). Laissez-moi essayer à nouveau. Je vais avoir besoin du tableau ici. Oui. Voyez comme ils courent.

 

8

 

Je tiens donc à faire, avant que nous ne mettions les voiles pour notre voyage aujourd'hui, je veux faire un rapide rappel, très rapide. Vous l'avez entendu très souvent auparavant, mais c’est important de le ramener dans la conscience.

 

9

 

Comment vous sentez-vous, ma chère ?

 

LINDA: Super bien. (high =super bien, se prononce comme hi ! =salut !)

 

ADAMUS: Salut. Salut à vous aussi, mais comment vous sentez-vous?

 

LINDA: Hum, très bien.

 

ADAMUS: Très bien.

 

LINDA: Cette compétition entre les pirates m’a éclatée. (Auparavant il y a eu un concours de costumes)

 

ADAMUS: Ah, oui. Oui.

 

LINDA: Ouais, ouais, c’était totalement divertissant et merveilleux.

 

ADAMUS: Bon.

 

 

 

Rapide rappel

 

10

 

La conscience est tout. Tout. Point barre. Pas de « si », de « et » ou de « mais » à ce sujet. La conscience est le début et la fin. Tout commence avec la conscience. Un marqueur ? Bien. Vous m’avez vu dessiner ce cercle très, très souvent, avec le point au centre qui représente la conscience. Je sais que vous avez déjà entendu cela, mais vous avez tendance à l’oublier.

 

11

 

C’est le « J’Existe. » Et pas « J’Existe avec tout autour de moi. » Dans le vrai « J’Existe » il n'y a rien. Il n'y a même pas de noir. Ce n’est même pas simplement sombre. Ce n’est pas simplement calme. C’est le rien absolu.

 

12

 

Il n'y a pas d’anges. Il n'y a pas de moi. Il n'y a pas de passé. Il n'y a pas d'avenir. Il y a juste vous – « J’Existe ». Quand vous arrivez à ce stade-là, quand vous en faites vraiment, vraiment l'expérience, tout ce qui est si humain, tout ce qui est si trivial s’en va, parce que vous réalisez que vous avez toujours existé, toujours, et que vous existerez toujours.

 

13

 

Vous changerez la nature de vos expressions et de vos perceptions. Vous changerez vos expériences. Vous changerez la connaissance du Je Suis. Mais le «J’Existe » existera toujours, toujours. C’est le noyau. Et ce simple cercle avec un point au milieu, mes amis, va changer le cours de l'histoire humaine dans un avenir pas si lointain. Ce simple petit symbole ici va changer les choses dans votre vie.

 

 

 

Changements à venir

 

14

 

En ce moment, on en sait très peu, si ce n’est rien, concernant la conscience et sa relation à la vie elle-même. Les scientifiques ne prennent pas en compte la conscience quand ils font leurs expériences, quand ils sortent leurs théories. Rares sont ceux qui ont abordé le sujet de la conscience.

 

15

 

Dans une certaine mesure, ceux qui sont dans ce qu’on pourrait appeler le New Age ou la spiritualité ont déjà tâté le terrain. Mais généralement, ils la traitent avec le même niveau de makyo que tout le reste - leurs guides spirituels, leurs rituels et tout le reste. Mais ce simple petit symbole est sur le point de changer la façon dont l’humanité vit, et cela va changer votre vie au cours de cette incarnation.

 

16

 

Il n’y a pas si longtemps, un célèbre physicien a dit « La conscience n'a pas sa place dans la science, et elle devrait être mise au même endroit que les dragons, les licornes et les fées. » Et il a raison. Il a tout à fait raison, parce que la science comprend les choses qui sont linéaires et que vous pouvez reproduire. La science comprend ses formules. La science est sa propre forme de conscience limitée.

 

17

 

Ceci dit, je ne suis pas opposé à la science. J’ai passé de nombreuses, nombreuses années dans des vies antérieures à prôner la science à une époque où il y avait beaucoup de superstition, un énorme contrôle provenant des organisations religieuses qui résistaient à la science fondamentale. Ainsi, grâce à une organisation appelée les Illuminati, constituée d’un groupe de scientifiques, de philosophes et de mathématiciens, de nous, on a apporté à cette planète une compréhension de ce qui allait finalement devenir la méthode scientifique utilisant les faits comme une base, et qui allait en partie déterminer la nature actuelle de la réalité. Mais la science, comme tant d'autres activités humaines, a été prise dans ses propres jeux de pouvoir, dans ses propres limites, elle est devenue très fermée, très limitée et restreinte, et elle regarde désormais la nature de la réalité seulement à travers les yeux ou la perspective de sa science, alors qu’il y a beaucoup plus là-bas.

 

18

 

Il y a des licornes, mes amis. Peut-être qu’elles ne courent pas dans les rues de vos villes natales ou de vos villages. Il y a des dragons, et ils sont à l'intérieur de chacun d’entre vous et aussi à l'extérieur. Il y a des fées. Il y a des dévas de la nature et des élémentaux qui jouent un rôle important dans la nature, dans la force de vie de cette planète. Ils sont réels, peut-être pas quantifiables par la science, parce que la science a une vision très myope des choses. Elle regarde seulement selon une perspective linéaire.

 

19

 

Donc, ce physicien avait absolument raison en constatant que la conscience ne fait pas partie de la science. Mais elle est très réelle et très importante et bientôt la science commencera à l’inclure dans son domaine, commencera à la considérer, la conscience, comme étant le facteur.

 

Ça va les déconcerter, parce que la conscience ne peut aucunement être mesurée. Il n'y a pas d'énergie dans la conscience, comme vous le savez grâce à nos discussions. Ils seront déconcertés parce qu’on ne peut pas voir la conscience. On ne peut pas la contrôler et souvent les résultats de la nouvelle conscience sont imprévisibles. Ils ne suivent pas les mêmes voies que la science linéaire, que la science actuelle.

 

20

 

En d'autres termes, comme vous le savez d’après nos discussions sur la Nouvelle Énergie, la Nouvelle Énergie n’a rien à voir avec l'Ancienne Energie. Ce n’est pas comme si c’était la même chose à chaque fois qu'elle est appliquée à une situation. Elle change à chaque fois qu’elle est appliquée à une situation. Avec la conscience et la science actuelles, si vous appliquez une formule à quelque chose, alors elle s’applique encore, encore et encore, jusqu'à ce que vous ajoutiez d'autres facteurs. Cela ne fonctionne pas ainsi avec la Nouvelle Énergie. Elle changera à chaque fois qu'elle sera utilisée.

 

21

 

Donc, la science ne regarde pas cela. Ça va déconcerter la science. Mais, mes amis, chacun et chacune d'entre vous avez déjà la connaissance intérieure de la conscience. Et dans les quelques prochaines années en particulier, il va y avoir de grandes avancées, des avancées majeures dans la science, la technologie et la physique. Des avancées majeures, des avancées que cette planète n'a pas vues depuis un millier d'années et plus, des avancées similaires à la découverte que la Terre n’est pas plate. Est-ce que vous réalisez qu'il y a des gens qui croient encore que la Terre est plate ? Oh, ils apportent leur passé dans le Présent. Ils veulent continuer à y croire. Et, en un sens, si vous comprenez la dynamique de la conscience, vous réalisez que pour eux, c’est vrai.

 

22

 

Le monde est plat, et par conséquent, tout ce qu'ils vont voir confirmera que la Terre est plate. Vous pouvez leur donner des photos prises de l'espace, par les astronautes, pas les Argonautes, qui montrent un disque rond, et ils insisteront encore sur le fait que c’est plat. Ils insisteront sur le fait que le disque est en face d'eux comme ça (paume de la main face au public) plutôt que d'être comme ça (paume vers le haut).

 

23

 

Mais vous allez voir des changements au cours de ces prochaines années - d'abord, des théories considérées comme bizarres, vont devenir de plus en plus acceptables dans le courant dominant de la physique et de la science – ce qui va changer la perception sur cette planète, et finalement changer la façon dont fonctionne cette planète, changer les systèmes de croyances, changer toute la manière dont cette planète est énergisée.

 

24

 

Cela soulève un point important dont nous allons discuter avant que nous entreprenions notre voyage. Les changements à venir sont ce qu’on pourrait appeler quantiques ou magiques, mais ils ne le sont pas vraiment. C’est seulement le mental ... (une grande araignée –une décoration- commence à descendre du plafond ; Adamus et le public rient). Une belle distraction. Oh, une petite gorgée de café ? (Il tend son café à l'araignée) Sors tes pattes de là ! Oui. Oui. J’ai des amis dans tous les domaines. Merci (à l'araignée), ça m’a fait tellement plaisir de te revoir. Oui. Oui. Va tisser une toile ailleurs. Merci.

 

25

 

Où en étais-je, dans ma longue dissertation sur les changements à venir au sujet de cette planète, et ma question– très fortement liée à la vidéo de musique que vous venez de regarder (Freedom de Pharrell Williams) – est-ce que la planète est prête pour cela ? La planète est-elle prête pour un changement quantique en physique, un changement qui va faire voler en éclats un si grand nombre de théories actuelles ?

 

26

 

Ces théories et ces pratiques de la science, eh bien, elles offrent - ou ont offert - un point de vue sur la réalité. Mais ceux qui ont contribué à les créer, ceux qui continuent à travailler sur elles, à les rechercher, se sont fortement investis en elles. Et il n'y a pas seulement les institutions, les physiciens, les scientifiques, les laboratoires et les universités qui prennent part à cela. Ça se répercute jusqu’aux produits manufacturés et aux biens ; ça a un impact jusque dans les systèmes de croyance, dans tout type de groupe religieux ou spirituel. Il y a un investissement énorme dans les choses telles qu’elles sont à présent, et une énorme résistance, en fait, à tout réel changement.

 

27

 

Le changement, c’est assez drôle, car les gens veulent toujours le changement, mais en même temps ils ne le veulent pas vraiment. Ils veulent une petite amélioration progressive dans leur vie. Mais si on leur donne la possibilité d’un énorme changement, je ne sais pas s’ils sont vraiment prêts pour cela. Je ne sais pas si cette planète va être en mesure d'absorber ou de supporter le choc de la nouvelle physique actuellement en préparation. Je ne sais pas si ça provoquera une élévation et une évolution majeures de la conscience, ou si cela causera des guerres, des batailles, des désaccords énormes. Des désaccords à tous niveaux - niveaux académiques, culturels, au niveau des sociétés, des pays, tout. Je ne sais pas si la planète est véritablement prête. Mais c’est en train de se produire. Cela arrivera de toute façon.

 

28

 

Il sera très intéressant de voir comment les humains vont répondre et réagir. Il sera intéressant de voir si ceux qui sont investis dans la science actuelle limitée pourront permettre cette nouvelle façon d'être.

 

29

 

Je pourrais vous dire dès à présent que la physique, qui apparaitra d'abord sous forme de théories, puis plus tard en tant que pensée plus acceptée, va bousculer les religions de cette planète. Les religions n’ont pas changé depuis des milliers d'années, et pourtant elles détiennent un tel pouvoir sur les gens ; des religions, je suis désolé de le dire, qui n’enseignent rien du tout à propos du véritable Esprit et du Soi, de l'âme. Alors cela causera beaucoup de changements dans ce domaine, en plus du reste.

 

30

 

Ces changements sont en train de se produire, car il y a des gens - pas beaucoup, mais il y a des gens comme vous - des gens qui ont cette connaissance intérieure, cet éveil intérieur, depuis un certain temps. Vous savez qu'il y a quelque chose d'autre. On pourrait rétorquer que vous voulez juste croire qu'il y a quelque chose d'autre. Eh bien, ça entre en compte aussi. Mais vous savez qu'il y a quelque chose d'autre, et c’est ce qui vous a permis de continuer en dépit de toutes les difficultés, malgré les nombreux cheminements difficiles, malgré les problèmes dans votre vie. Vous savez et en ce moment même vous savez que c’est tout proche. Très proche. Vous pouvez le sentir. Et ça devient un peu effrayant quand vous réalisez que les choses vont changer radicalement.

 

31

 

Vous êtes ceux qui, pendant de nombreuses vies maintenant, des milliers et des milliers d'années, ont exploré la conscience, que vous le sachiez ou non, quel que soit le nom que vous lui ayez donné. Certains d'entre vous l'ont appelé «l'au-delà », c’est simplement quelque chose de différent. Certains d'entre vous l'ont appelé l’imaginaire, mais ce n’est pas le cas. Il n’y a rien de tel que l’imaginaire, autrement dit, ça ne peut pas être fabriqué. Elle a ses origines quelque part. Vos pensées, vos rêves, ce n’est pas seulement de l’élucubration, de la croyance, de la fantaisie. Cela vient de quelque part en vous, cette certitude qu'il y a plus.

 

32

 

Et ce qui va changer cette planète, c’est la conscience, la prise de conscience de la conscience. D’abord, il se peut que certains ne l’appellent pas la conscience, il se peut qu’ils donnent d'autres termes et noms, mais tout se résume à cette chose simple - la conscience.

 

33

 

Imaginez un instant que soudain il y ait des scientifiques et des physiciens qui commencent à prendre en compte la conscience dans les équations de la science et des mathématiques. Imaginez que certains disent qu’il y a quelque chose au-delà de la recherche linéaire typique et de son développement; il y a quelque chose derrière tout cela, et c’est l'élément de la conscience. Et alors ils commencent à envisager ça sérieusement, sérieusement comme quand Einstein a sérieusement envisagé sa théorie de la relativité – le temps, l'espace, la gravité – en dépit des apparences et de ce que les autres disaient, sachant qu'il y avait autre chose. Il a lutté pendant des années et des années et des années, à essayer de créer une formule simple, à essayer, en quelque sorte, de le prouver. Et au départ, ça n’a pas rencontré des « ooh » et des « ah », ni d’acceptation. Non, ça a été rejeté, car la plupart des concepts révolutionnaires ou évolutionnaires le sont.

 

34

 

Mais au cours de ces quelques prochaines années, cette variable de la conscience commencera à être perceptible et ça continuera de plus en plus, de plus en plus. Ça va changer la compréhension de la physique et de la science, et finalement ça changera la vie ici sur la planète. Des choses aussi simples que les sources d'énergie, les sources de combustible ; la façon dont les choses sont distribuées sur cette planète, la compréhension de l'endroit d’où nous venons, d'où vous venez. Tout est prêt pour le changement.

 

35

 

Je ne sais pas si l’humain en général est prêt pour cela. C’est comme la question que j’ai posée il y a quelques années, l'humanité est-elle prête pour la liberté ? Et tout le monde, oh, a hoché la tête « Oui, la liberté, la liberté. » Mais je me le demande encore, parce que la liberté implique la responsabilité. La liberté pour vous-même implique une énorme responsabilité. Ne pas prendre aux autres ni les vampiriser. Ne pas les blâmer. C’est une énorme responsabilité de dire « Je Suis. Je suis le créateur. La voie est libre. Il n'y a rien qui m’empêche d’être dans la richesse ou la santé ou toute autre chose. » C’est ça la liberté. C’est ça être un créateur, mais cela demande aussi énormément de responsabilité, la responsabilité pour vous-même en tant que créateur.

 

36

 

Donc, je dis tout cela pour vous préparer à là où nous allons aujourd'hui. Je dis tout cela pour aider à vraiment enraciner la compréhension que la conscience est tout. Elle est ce qui crée. La conscience est ce qui attire l'énergie. La conscience est ce qui a créé tout cet univers et tous les autres univers.

 

37

 

Elle n’est pas spirituelle. Toute cette compréhension n’est pas spirituelle. Ce n’est certainement pas New Age, clairement pas religieux, mais ce n’est même pas spirituel, parce que dès l’instant où nous commençons à y rattacher des qualités spirituelles, nous entrons dans des systèmes de croyances et des dieux, et beaucoup de choses qui vont effectivement limiter la compréhension de la conscience.

 

38

 

Elle n’est pas vraiment de la science, mais elle va l’être. Elle n’est pas encore vraiment considérée comme de la physique, mais elle va l’être. Mais ceci, cette chose appelée la conscience que vous êtes, c’est tout. C’est tout.

 

39

 

D’ici 20, 30 ans, ça va être étrange de regarder en arrière. Ça va être étrange pour les générations futures de dire : «Vous savez ce qui allait de travers avec les personnes des 19ème, 20ème, 21ème siècles ? Elles n’avaient aucune compréhension de la conscience. Ce n’était même pas dans le vocabulaire. Je veux dire, c’était un mot, mais personne ne savait vraiment ce qu’il signifiait. On aura un regard rétrospectif sur les générations précédentes et l’on sera surpris, ahuri du fait que les humains de l'époque ne comprenaient même pas les bases de la conscience.

 

40

 

Et, encore une fois, ceci n’est pas spirituel. Ceci n’est pas New Age. Ni philosophique. C’est le cœur de toutes choses dans l'univers, dans l’omnivers, partout. Voilà pourquoi j’ai été très catégorique avec vous, concernant la façon de parler du « J’Existe », d’en faire l'expérience, concernant la compréhension de la conscience et la différence entre la conscience et l'énergie. Vous entendez les mots et vous commencez à comprendre, mais vous avez encore tendance à les mettre dans le même panier - la conscience et l'énergie, la même chose – et ce n’est pas le cas.

 

41

 

Lors d’expériences récentes nous sommes allés plus avant dans la conscience, comme dans le récent merabh où nous avons parcouru les pièces de la maison et sommes ensuite sortis en finissant par tout libérer, en étant dans le rien, et certains d'entre vous commencent vraiment à comprendre. Cela résonne en vous, ce « J’Existe », cette conscience, et cela ôte tous les makyo. Cela retire tous les anciens systèmes de croyances. Et ça emporte des choses, comme par exemple ce que vous pensiez être vos problèmes, vos questionnements et tout le reste. Et vous réalisez soudain «J’Existe ». La mort n'a pas d'importance. Vos proches n’ont pas d’importance. Votre travail n'a pas d'importance. Quand je dis « ça n'a pas d'importance », cela signifie que vous y avez mis trop d’efforts, que vous vous êtes trop concentrés sur ces choses. Elles n’ont pas d’importance.

 

42

 

Avec la vraie conscience tout cela se met en place. La vie devient synchrone. Cela arrive, tout simplement, et à la fine pointe de tout cela se trouve la conscience. Où voulez-vous que soit votre conscience?

 

43

 

Durant notre réunion le mois dernier, j’ai dit qu’il y a cet appareil appelé iYammer ... (il ramasse une petite télécommande) ... faute d'un meilleur appareil. Je suppose qu’il a rétréci (rires), mais le iYammer est devenu plus petit. Voilà ce qui arrive avec la technologie, tout devient plus petit. Donc, vous avez le iYammer. Qu'allez-vous en faire ? Et je sais que j’ai fait passer un moment difficile à certains d'entre vous en leur disant d’aller au-delà. Allez dans les autres royaumes. Dans ces autres royaumes, l'expérience sera différente de ce que vous vivez dans votre vie humaine, mais allez au-delà. Ouvrez-vous. N’ayez pas peur.

 

44

 

Mais aussi - ceci est très important, j’en ai parlé à notre rassemblement Merlin en Roumanie il y a une semaine - lorsque vous sortez, lorsque vous allez au-delà, lorsque vous vous permettez de prendre conscience de votre conscience, en d'autres mots, du Je Suis, ne vous attendez pas à trainer votre humain égoïste avec vous.

 

45

 

Il y a cette attente dont j’ai parlé au groupe, que vous allez traverser un mur. Tout le monde pense que c’est magique - traverser un mur - et j’ai dit oui, absolument, c’est très facile à faire. Vous le faites, tout simplement, mais ne vous attendez pas à emporter votre chair et vos os avec vous. C’est égoïste. Ceci est votre soi humain égoïste.

 

46

 

C’est un peu bizarre, c’est un paradoxe, car d'une part vous dites « Oh ! Ce corps. Il se fait vieux. Il est fatigué. Oh, la chair et le sang, et vous savez qu'il est ... » Mais par contre, vous voulez l’emmener avec vous, marcher à travers les murs ou aller dans d'autres dimensions. Pourquoi ? Ce n'est pas vous. C’est l’humain égoiste, petit et immature. C’est ok. Tant que vous le reconnaissez, tant que vous êtes conscients que c’est ce moi humain qui, d’un côté, dit que vous voulez la magie, que vous voulez voyager dans d'autres parties du cosmos, alors que d’un autre côté, vous dites : «Eh bien, mais je tiens à ce que mon corps et mon cerveau viennent avec moi ». Non, ils ne viendront pas avec vous. En fait, vous ne le voulez pas. Vous ne le voulez vraiment, vraiment pas. Ça vous limite.

 

Vous êtes le Je Suis. Vous êtes le J’Existe. Il n’y a pas de cerveau. Il n'y a pas de corps. Il n’y a rien de tout cela. Vous n’en avez pas besoin. C’est juste de la conscience pure.

 

47

 

À l’opposé de cela, la forme dans laquelle certains d'entre vous sont encore, dans une certaine mesure, la forme dans laquelle sont la plupart des humains, c’est le moi. Moi. D'un côté vous avez le Je Suis, la magnificence, le Je Suis souverain libre et créatif. Et puis, ici vous avez le moi, l'immature et égoïste petit humain. Ce n’est pas un problème. Nous ne parlons pas de l'éliminer; nous parlons d’ouvrir la perspective au Je Suis qui peut traverser ce mur. Vous n’avez pas besoin de prendre votre corps. Nous l'avons fait en Roumanie. Nous avons traversé et nous nous sommes observés depuis l'autre côté.

 

48

 

Mais comprenez, mes amis, lorsque vous utilisez le iYammer, lorsque vous allez au-delà des limites du corps et du mental, comprenez que le sens de la perception, la façon dont vous percevez les choses vont changer. Ne vous attendez pas à traverser le mur ou à voyager dans une autre dimension et avoir les yeux ou le sens de l'ouïe. (a) Vous n’en avez pas besoin ; (b) ça vous limite ; et (c) c’est tellement moi, le moi humain si petit.

 

49

 

Vous pouvez voyager ; vous pouvez facilement voyager vers ces autres royaumes, très facilement en tant que Je Suis, mais ne vous attendez pas à voir avec les yeux, à entendre avec les oreilles. Il y a un ensemble– disons- de sens totalement différents, des sens qui opèrent dans les autres royaumes. Il faut un peu de temps pour s'y habituer. Mais tout à coup, quand vous vous permettrez d'utiliser ces sens, ces sens humains non physiques, tout d'un coup vous vous rappellerez que ce sont vos sens naturels.

 

50

 

Les yeux sont une manière non naturelle de percevoir la réalité. Vraiment. Ils vous limitent. Vous devriez être capables de voir tout autour de vous, ou de percevoir tout autour de vous. Vous devriez avoir une vision parfaite à n’importe quelle distance physique, mais les yeux limitent tout cela.

 

51

 

Donc, ce que je dis ici, avant que nous fassions notre voyage, vous êtes le Je Suis ; reconnaissez le moi. Vous avez le Je Suis, mais vous avez le petit moi, l’humain égoïste. Je ne dis pas cela de manière désobligeante. Je ne dis pas cela négativement, mais il est là et il a tendance à essayer de prendre le contrôle. Il pleurniche, se rebelle et vous déforme. Suffisamment pour que vous laissiez tomber. Vous devenez en quelque sorte, une victime du petit moi. Plus maintenant. Terminé. Soyons des êtres Je Suis matures. Plus de petit humain égoiste, mal élevé, qui insiste avec ses petites manières triviales. Vous êtes le Je Suis, alors commencez à agir en tant que tel. Bien.

 

52

 

Maintenant, pour résumer ce que nous avons fait jusqu'à présent, pas grand chose. Nous avons parlé de la conscience ; c’est si important. Nous avons parlé des changements qui vont se produire, et en particulier dans les deux prochaines années. Pas le changement en lui-même, mais le début du changement, la révélation que la conscience est au cœur de tout, la révélation dans le domaine de la physique, finalement dans la science.

 

53

 

Vous le savez déjà. Vous n’avez pas besoin d’attendre que les articles sortent. Vous n’avez pas besoin d’attendre que des débats aient lieu. Vous le savez déjà. Vous ne savez pas que vous le savez. Vous n'êtes pas sûrs de votre connaissance. Vous ne savez pas comment définir votre connaissance en ce moment, mais je vous demande de vous faire confiance, de permettre, parce que les choses vont changer.

 

 

 

Une illustration

 

54

 

Je vais demander maintenant si vous voulez bien distribuer un morceau de papier à tout le monde ici, y compris à moi-même (‘équipe distribue des feuilles de papier). Une feuille de papier, pas besoin de stylo ou de crayon. Cela fait partie de notre expérience d’aujourd'hui. Ceux d'entre vous qui nous regardent à la maison, prenez une feuille de papier. N’importe quelle taille, ça n'a pas d'importance. N’importe quelle couleur, ça n'a pas d'importance. Ils posent beaucoup de questions « Quelle taille ? Quelle couleur ? Peut-on écrire dessus ? » Je m’en fiche, juste un morceau de papier. Juste un morceau de papier. Génial. Merci.

 

55

 

Maintenant, la plupart d'entre vous savent déjà comment faire ça, mais je vais faire une démonstration. Je voudrais que vous fassiez un avion en papier. Vous pliez la feuille en deux sur la longueur (il montre). Eh, vous voyez ? Voilà ce que nous avions avant ; voici ce que nous avons maintenant. D'accord, voici le début de votre avion en papier. Certains d'entre vous sont des fabricants d'avions en papier sophistiqués. Allez-y.

 

Ensuite, vous faites deux pliages, style oreilles de chien, ce qui signifie que vous pliez ce coin vers le bas ; vous pliez ce coin vers le bas.

 

LINDA: Oooh !

 

56

 

ADAMUS: Ok. Donc, vous avez quelque chose qui ressemble à ceci.

 

Maintenant, oui, certains d'entre vous commencent vraiment à s’amuser. Vous avez fait beaucoup d'avions en papier, « mains oisives, tête vide » (Adamus rit). Ok. Bien, bien. Donc nous avons commencé ici, maintenant nous sommes ici. Maintenant, vous pliez ça par-dessus. Vous voyez ? Pliez comme ceci afin d’avoir cette forme. Bon, maintenant, nous allons mettre des ailes, donc vous pliez un coin en haut et vous avez une aile. Et puis vous pliez l'autre côté et vous avez deux ailes. Bien. Maintenant vous avez un avion en papier basique. Incroyable, non ? Incroyable ce que nous faisons ici au Cercle Cramoisi (quelques rires).

 

SART: Incroyable.

 

57

 

ADAMUS: Incroyable. Et je vais y revenir pendant un instant, ce que vous allez découvrir, là où vous allez, ce que vous allez découvrir, c’est Vous, c’est le Je Suis. Cela va être très différent du moi, je veux dire, du petit moi à l’intérieur de vous. Il y a une telle différence. Vous allez réaliser que ce moi a crié, hurlé « Moi, moi, moi, moi, moi », et en réalité c’est « Je Suis. Je Suis. Je Suis. » Voilà la découverte.

 

58

 

Le petit moi arrêtera de crier « moi » parce qu’il va enfin commencer à se sentir en sécurité. Il va enfin commencer à se sentir reconnu. L'humain, le petit humain, l'humain égoïste va soudain commencer à se sentir reconnu. Il sentira qu’on s’occupe de lui. Il sentira alors une liberté de vivre ses expériences du moi, mais sans toutes les pleurnicheries, sans toute son insistance de sale gosse. Alors, là où vous allez, ce que vous découvrez, c’est le Je Suis.

 

59

 

Donc, vous avez tous vos avions en papier prêts. S’il vous plaît, veuillez vous lever et dans un instant je vais vous demander de les lancer par ici s'il vous plaît, et pour ceux d'entre vous près de la caméra, assurez-vous, si vous le pouvez, que votre avion passe devant la caméra afin de créer un bel effet. Et avant que nous les lancions, Cauldre et Linda m'ont demandé d'être conscient de la sécurité, donc je vais l’être. Alors, vous pouvez utiliser votre main pour créer une visière sur les yeux, au cas où vous ne vous rendriez pas compte qu’un avion en papier dérouté vole vers vous, ou alors mettez vos lunettes de sécurité (rires). Mettez vos lunettes de sécurité, vos lunettes de soleil ou toute autre chose. Protégez vos yeux ; le reste de votre corps ira très bien. Et après avoir compté trois aarghs - aargh, aargh, aargh ; Aargh, aargh, aargh - Lançons nos avions en papier. Mettez vos mains en visière au-dessus des yeux. Aargh. Aargh. Aargh ! Ouais ! (les personnes de l’assistance lancent leurs avions et crient « Woooo ! » )

 

60

 

Bien. Excellent! Bon, il y a quelques jolis avions en papier par là. Bien, c’était amusant, non ? (le public est d'accord)

 

Quel était l’intérêt ? (quelqu'un dit « Je ne sais pas ! ») Cela fait longtemps que je n’ai plus fait de lancer d’avions en papier et j’ai pensé que ce serait amusant ! (Adamus rit et le public aussi)

 

61

 

Passons. Passons au point suivant. Passons au sujet du jour, la raison pour laquelle nous sommes ici (l’assistance rit encore et lance du papier). J’espère que ce sont des boulettes de papier et non pas du papier toilette que je vois voler. Et s'il vous plaît, la prochaine fois que vous faites cela, mettez votre argent en boule et lancez-le de ce côté.

 

 

 

La Nature de la Réalité

 

62

 

Ce que je vais présenter n’est pas une théorie. C’est vraiment la réalité. Certains pourraient appeler cela une théorie, mais il s’agit de la réalité. Je vais présenter cela.

 

63

 

Cauldre s’est senti un peu nerveux à propos de cette canalisation, parce que c’était différent de la plupart des fois où nous avons un Shoud, et où je ne lui en parle pas beaucoup, et si je le fais, c’est un mensonge (quelques rires), juste pour le distraire. Mais pour celui-ci, je lui ai parlé l'autre nuit. Je lui ai expliqué ce que nous allions faire, y compris lancer des avions en papier, et il était nerveux à ce sujet. Je ne le suis pas, parce que ce n’est pas moi qui vais attirer les foudres ; lui oui.

 

64

 

Mais je vais vous présenter un concept de base fondamental de la réalité qui va amener certains à hausser les sourcils, d’autres à dire «Adamus a vraiment perdu la tête», et certains à en débattre gravement. Il se peut que ça atterrisse sur Internet. Ou que ça parvienne à la communauté universitaire, et la plupart d'entre eux vont absolument l’attaquer. La plupart d'entre eux ne comprendront pas ou n’accepteront pas. Mais, dans les cinq, dix, quinze prochaines années, peu importe, il y aura assez de recherche et une compréhension suffisante, assez de choses sur les théories quantiques pour que certaines personnes commencent à dire : «Ah ! J'ai compris. Je comprends. » Puis elles commenceront à l'appliquer aux bases de la physique, des mathématiques et des autres activités scientifiques.

 

65

 

Certains entendront cela et cela ne signifiera pas grand-chose pour eux. Ils s’en iront, ils éteindront leurs écrans de télévision à la maison et diront « c’était intéressant, mais un peu sci fi (science-fiction) » et c’est ok.

 

66

 

Pourriez-vous nettoyer tout ce foutoir ici ? (quelques rires) Je suis en train de donner une conférence. Quelqu'un pourrait-il nettoyer cet endroit ? Je suis un Maître Ascensionné. J’ai l’impression de marcher sur des ordures en papier partout. Allez-vous recycler tout ça ou l'envoyer à la décharge ? (les gens ramassent tous les avions en papier)

 

LINDA: Quel était l’intérêt de faire ça ? À quoi bon ?!

 

67

 

ADAMUS: Distraire ! Une distraction parfaite. Ouais. Le mois prochain, nous allons faire du hula-hoop. Pourquoi pas ? (le public dit «Ohh !») Merci.

 

Donc, en passant, à chaque fois ...

 

EDITH: Où est-il ? (Adamus fait une pause, alors qu’Edith et Crash sont en train de se parler)

 

ADAMUS: Vouliez-vous partager quelque chose avec le public et moi-même ? (rires)

 

EDITH: Bien sûr, avec vous.

 

ADAMUS: Bien. Avec moi, bien.

 

EDITH: Je me demandais où se trouvait le bandana rouge que Dave portait.

 

68

 

ADAMUS: Ça, c’était important (plus de rires). En plein milieu de l'une des observations les plus profondes, elle voulait savoir – voilà ce à quoi je dois faire face - elle voulait savoir où se trouvait le bandana rouge de David - Crash –.

 

LINDA: Qui est-ce ?

 

ADAMUS: Edith !

 

LINDA: Merci.

 

 

 

69

 

ADAMUS: Au beau milieu de la révélation du sujet dont les physiciens vont discuter et débattre- pas nécessairement à partir de ce que nous disons ici aujourd'hui, mais c’est un concept qui sera discuté et débattu - quelque chose qui va changer le monde, ça va changer votre monde, nous parlons de votre ... où est-il ?

 

CRASH: C’est un bandana génial. En fait il est ...

 

70

 

ADAMUS: Où est le bandana ? (Dave le montre et quelqu'un crie "Yay !!") Vous voulez bien porter le bandana ?! Pour tranquilliser Edith. Je veux dire pfft! Edith, Edith, vous portez tant d'intérêt à Dave, Edith. (l’assistance dit «Ooooh!»)

 

71

 

À propos, à chaque fois que l'énergie devient épaisse, qu’elle est bloquée- et vous pouvez le sentir; vous n’avez pas à y penser, vous pouvez simplement le ressentir – distrayez, chaque fois que vous sentez croître la tension, quelque chose se passe, l'air devient épais. Il faut absolument distraire. Les gens partent dans le mental. Distrayez. Ensuite, nous pouvons revenir tout frais et nous impliquer vraiment, et c’est exactement ce que nous avons fait. Les avions en papier, oh, le bandana de Dave, quoi que ce soit – ses sous-vêtements sexy et tout le reste (rires) – c’est une distraction.

 

72

 

Donc, maintenant, d’après ce que j’ai pu observer, certaines personnes vont contester cela, d'autres n’y feront pas vraiment attention, d'autres diront que nous sommes un tas de New Agers bizarres devenu fous, ce qui est faux. Et d'autres, comme vous, vont avoir un "aha" et ensuite un autre "aha" et un autre "aha" et ainsi de suite avec les "aha", et c’est dans cette direction que nous dirigeons.

 

73

 

Rappelez-vous, seul un très petit groupe sur cette planète affecte la conscience, parce que la plupart des gens ne savent pas ce qu’elle est. La plupart des gens pensent qu’être « conscient,» c’est être réveillé et respirer. C’est la conscience limitée, et elle est bien plus grande, et de loin. Alors, voici mon apport sur la nature de la réalité. (Adamus fait une pause, puis rit)

 

SART: Faites-nous une révélation! (Quelqu'un dit, «Roulement de tambour» et le public imite un roulement de tambour)

 

73

 

Vous ne vous déplacez pas à travers le temps et l'espace. Le temps et l'espace se déplacent à travers vous.

 

Une contradiction complète, une révélation absolue, une révolution de la pensée courante. Le temps et l'espace se déplacent à travers vous en cet instant même; vous ne vous déplacez pas à travers eux.

 

74

 

En fait, aucun objet ne se déplace réellement dans le temps et l'espace. La pensée courante, c’est qu’un objet se déplace à travers le temps et l'espace. Et nous allons traiter le temps et l'espace comme une unité fusionnée. Nous l'appellerons Espace-temps, comme une chose unique. Vous ne pouvez pas vraiment avoir l'un sans l'autre. Vous pouvez, mais la chose toute entière s’effondre. Alors, nous l’appellerons Espace-temps. Et la pensée courante, c’est qu'un objet se déplace à travers l’Espace-temps. Par conséquent, la vitesse à laquelle l’objet se déplace détermine le temps et détermine l'espace lui-même. Et le fait est que cela n’est pas vrai.

 

75

 

Dans la physique actuelle, la physique quantique, c’est effectivement l’Espace-temps qui se déplace à travers vous. Lorsque vous avez lancé ces avions en papier, ils ne bougeaient pas. C’étaient le temps et l'espace qui se déplaçaient. Ahh! Ahh! (dans l’assistance certains disent des choses comme "Cool!" et "Yeah!") Que diriez-vous d'un aargh avec ça! Aargh! Aargh !

 

 

 

76

 

Donc tout le monde a une perception de la réalité selon laquelle il y a un seul Espace-temps, et c’est le déplacement d'un objet dans cet espace-temps qui crée la gravité. Cela n’est pas vrai. En fait c’est l'objet - vous, votre conscience maintenant solidifiée dans un corps humain - avec l’Espace-temps qui se déplace à travers lui.

 

77

 

Voyez les choses de cette façon. Certains d'entre vous savent à quoi ressemblaient les vieux projecteurs de films. Il y avait les bobines de film, on faisait passer le film dans le projecteur, il y avait une lumière, la lumière passait à travers le film et le projetait sur l'écran. Donc, c’est la même chose dans ce cas, le fait que l'espace-temps se déplace. L'espace-temps serait comme le ... (il dessine) Disons que nous avons notre projecteur avec la lumière ici, et le film qui se déroule. Le projecteur ne se déplace pas. Le projecteur ne parcourt pas le film. Le projecteur, la lumière sont immobiles; le film est en mouvement, il se déroule et crée l'illusion d'une image animée quelque part sur un écran. Mais vous - la conscience, la lumière – en réalité, vous ne vous déplacez pas.

 

78

 

« Hm, » allez-vous dire. Alors, quand je fais bouger les bras de Cauldre, vous dites: « Eh bien, est-ce que ça n’est pas un mouvement ?» En fait non. Pas vraiment. C’est une perception que quelque chose a bougé. L’humain pourrait croire que le bras est en mouvement, et en fait c’est l’espace-temps qui se déplace. Hmm. Hmm.

 

79

 

On pourrait donc dire, dans cette analogie, que le film qui est déjà passé dans le circuit est le passé; le film qui va passer dans le circuit et qui va s’éclairer est l'avenir; et ici même, cette séquence qui se déroule à travers les engrenages et les bobines et qui est sur le point d'être illuminée, c’est le moment Présent.

 

80

 

On pourrait donc dire que vous êtes toujours ce moment Présent, mais le problème, avec certaines des anciennes compréhensions du temps, de l'espace et de la physique, c’est que vous n’êtes pas réellement ici. La plupart des gens ne fonctionnent pas ici, ils ne sont pas au niveau de la projection. Ils sont ici (dans le futur). Ils pensent, «Oh, qu'est-ce qui va se passer quand la prochaine séquence du film va se dérouler ?» et «Oh ! Des choses terribles » ou bien ils s’inquiètent ou craignent l'avenir. Et puis ils sont aussi ici, quelque part dans la bobine de film qui est déjà passée, et ils se disent: «Oh ! Je n’aurais pas dû faire ça, je regrette de l’avoir fait, et pauvre de moi, j’ai été victime de toutes les circonstances. » Donc, ils ne sont pas ici. Ils ne sont pas exactement au point de projection, le point de la conscience, ils n’y sont plus. Il est donc très facile pour eux de croire qu'ils se sont déplacés à travers l’Espace-temps. Mais, en fait, ils ne se sont pas déplacés. En fait, vous non plus.

 

81

 

C’est un concept très intéressant, mais c’est aussi une réalité. L’espace-temps se déplace à travers vous en cet instant même, et ce faisant, il crée un effet gravitationnel. Quand j’utilise le mot gravité, je parle de quelque chose de plus que de la gravité de Newton, que quelque chose qui tombe sur le sol. La gravité dans ce cas est une aspiration. Elle condense. Elle crée la densité. Alors, tandis que le temps et l'espace se déplacent à travers vous en cet instant même, ça crée un effet gravitationnel, et la gravité n’est pas seulement physique. Elle ne s’exerce pas seulement sur votre corps, car cette vraie gravité en fait retient, emprisonne les pensées et les émotions.

 

82

 

Imaginez un instant vos pensées et vos émotions juste comme si c’était un objet physique aspiré par la gravité. Vous commencez alors à croire que les choses qui se sont produites dans le passé sont réelles, et elles ne le sont pas. Pas de la façon dont vous les percevez. Elles sont très, très différentes, mais la gravité maintient ces choses.

 

83

 

La gravité maintient les systèmes de croyance – les systèmes de croyances individuelles, les systèmes de croyances culturelles. Elle maintient les systèmes de croyances religieuses. Donc, le temps et l'espace se déplaçant à travers les gens en ce moment ne créent pas seulement la réalité physique, ce que vous appelez la 3D, et qui fait en sorte que les gens croient que c’est la seule chose réelle; cet effet gravitationnel pousse les gens à se dire: «Eh bien, c’est ça. Le monde est plat. C'est ça. C’est stupide de penser que le monde pourrait être rond. Les gens qui sont au fond tomberaient. » Donc la gravité du temps et de l'espace, non seulement maintient les objets physiques, mais aussi les croyances, les pensées, les limitations et tout le reste.

 

84

 

C’est absolument incroyable, cet effet gravitationnel, comment il maintient tout ensemble. Continuellement. Il fait en sorte que les choses soient solides. Il empêche les choses de changer.

 

85

 

La gravité du temps et de l'espace aide à créer des expériences, qu’on pourrait appeler solides, des expériences réelles. Elle aide à vous garder concentrés dans vos yeux, vos oreilles et vos sens physiques, plutôt que dans votre connaissance intérieure qui vous dit qu'il y a tellement plus. Cette gravité – alors que l’espace-temps se déplace à travers vous, activé par la conscience, activé par la conscience, la gravité qu'il crée – maintient tout. Vous avez essayé d’en sortir tout le temps, à travers quoi ? Avec votre conscience – avec votre conscience limitée- celle du mental. Vous avez essayé d’en sortir. La connaissance intérieure dit : « Il y a quelque chose en dehors de cette cage où je vis. » Mais alors que vous y pensez, que vous essayez de vous en faire une idée, l’espace-temps se déplace plus vite à travers vous. L’espace-temps augmente l’effet gravitationnel qui maintient le fait que vous êtes coincés.

 

86

 

Et ceci, mes amis, même si ça peut paraître relativement simple pour certains d’entre vous, est absolument profond. Vous allez en faire l’expérience dans votre propre vie. L'ancienne façon de voir où un objet se déplace à travers l’espace-temps, opposée à la nouvelle compréhension où c’est l’espace-temps qui se déplace à travers vous. C’est de la physique radicale, mais fondamentalement c’est aussi la vraie physique.

 

87

 

La plupart ont la perception que ceci est le temps (il dessine une boîte), et qu'ils se déplacent à travers elle (il trace une ligne qui traverse la boîte). Ils le mesurent sur leur montre. Ils vont dire: « Oui, il a fallu tout ce temps pour parcourir telle chose. » La plupart des gens pensent que l’Espace-temps est une chose définie, indéniable, presque immuable, et ça ne l’est pas. Ça ne l'est pas.

 

88

 

Votre vie sur cette planète est régie - a été régie - par l’Espace-temps. Vous êtes tombés dedans. Vous avez accepté l’Espace-temps, le fait que vous vous déplaciez à travers lui. Vous croyez que vous êtes nés, qu’ensuite vous parcourez votre existence, puis que vous mourez et que vous avez un certain nombre d’années associées à cela, où vous faites certaines choses. Vous vous déplacez à travers le temps et l'espace. Vous passez d'aujourd'hui à demain à travers le temps et l'espace, et c’est très linéaire. Mais le fait est que ça ne l’est pas.

 

89

 

Le fait est que ce n’est pas le temps qui vous définit, qui définit votre déplacement, votre passé, présent, futur. Ce n’est pas le temps qui fait cela. La réalité est qu’ici il y a la conscience, un cercle avec un point; voici la conscience et l'espace-temps se déplace à travers vous, et ce faisant, crée la gravité, G, qui maintient tout.

 

90

 

L’Espace-temps n’est pas solide. Ce n’est pas une variable constante. Ça change. Et ça change de David (McMaster) à David (Schemel). Même si vous avez tous deux le même prénom, c’est différent. Votre Espace-temps est différent de l’Espace-temps de David. Chaque fois que vous vous déplacez, il y a une variable de l’Espace-temps qui se déplace à travers vous et qui est différente de celle des déplacements de David. L’Espace-temps qui se déplace à travers vous, David, est déterminée par vos pensées, vos systèmes de croyances, vos actions physiques et le niveau de conscience que vous permettez; ça détermine le flux ou le mouvement de l’Espace-temps à travers vous. Et il est différent du vôtre (l'autre David), parce que vos pensées sont différentes, vos actions sont différentes.

 

91

 

Il se produit deux effets gravitationnels différents entre ces deux. Et vous dites : « Oh, attendez, Adamus. Je pensais que l’Espace-temps était une constante et je pensais que la gravité était une constante. » Non. Et quand vous pouvez lâchez cela - le fait qu'il y a une force ou une puissance qui détermine votre niveau de vie, votre gravité, votre flux dans la vie; quand vous pouvez lâcher le fait qu'il y a un dieu du temps là-bas, un dieu de l’Espace-temps là-bas, alors qu’il n'y en a pas, lorsque vous vous libérez du fait qu'il y a un pouvoir au-delà de vous - vous commencez à faire l’expérience de la liberté.

 

92

 

À présent, vous allez expérimenter cela, c’est pourquoi nous sommes ici. Voilà pourquoi nous avons entrepris ce cheminement aujourd'hui. Vous allez en faire l’expérience et vous allez en parler à certaines personnes. (quelqu'un dit «Non !») ils sont ... (il rit) Nous avons une personne sage ici. Elle a dit « Pas question ! » (Rires) Mais je vous garantis que vous le ferez. Je vous garantis que vous allez en faire l’expérience - je ne sais pas, d’ici une semaine, d’ici un mois, peu importe - vous ferez une expérience qui aura un effet profond sur votre vie, qui va secouer vos systèmes de croyances, qui va secouer toutes les choses auxquelles vous vous accrochiez, en particulier les vieilles émotions et les vieilles limitations. Vous allez avoir un de ces «époustouflants» moments «aha» et vous allez dévaler la rue en courant pour essayer d’en parler aux gens, ou du moins à vos amis et voisins, pour essayer de les amener à sortir de l’Espace-temps. Ouais, uh huh. Bien. Bien. Et ça n'a pas d'importance. Et vous en réaliserez la beauté profonde.

 

93

 

Vous verrez, peut-être alors que vous tentez de leur parler de ceci, vous verrez la façon dont l'espace-temps se déplace à travers eux. Vous observerez la façon dont leur conscience, leurs pensées et tout le reste, créent le flot ou le mouvement. Mais le plus important, c’est la gravité, l'aspiration qui maintient les choses.

 

 

94

 

 

 

Alors vous dites: «Mais attendez une seconde. Il y a eu beaucoup d'expériences scientifiques et il y a certaines propriétés de la gravité qui sont ... elles sont tout simplement. C’est la physique de la Terre. Et maintenant, Adamus, vous nous dites que tout le monde a son propre Espace-temps? Il n'y en a pas un grand et unique ? Tout le monde a son propre niveau de gravité, qui maintient les choses, qui garde la réalité dans sa forme ? Alors qu'est- ce que c'est ? Est-ce que c’est : ‘nous avons tous le nôtre’ ou y a-t-il un unique grand dieu de l’Espace-temps ? »

 

95

 

C’est uniquement individuel. C’est votre Espace-temps individuel, et comme la gravité est motivée par la conscience, c’est aussi à vous (quelqu'un d'autre). Mais, en raison de la gravité de l’Espace-temps, on a dû parvenir à un consensus mutuel, une compréhension commune. C’est comme un Espace-temps collectif.

 

96

 

En fait la plupart des gens sont ravis de renoncer à être le souverain de leur Espace-temps et ravis d’accepter le dieu Espace-temps. Ils se disent: «Voilà comment sont les choses. Je dois juste m’en accommoder. L’aiguille de l’horloge se déplace à un certain rythme, les objets se déplacent à travers l'espace à un certain rythme, les choses sont comme ça. » Accessoire suivant. Je dois toujours avoir des accessoires à portée de main. (Adamus rit, tout en sortant un ballon rouge) La plupart des gens vont tout simplement accepter le fait que lorsqu’un ballon est lancé - bonne prise – lorsqu’un ballon est lancé comme ça, il se déplace tout simplement à travers le temps et l'espace, et le temps et l'espace sont une constante, parce que si vous renvoyez le ballon, il a une vitesse prévisible et très déterminable, une courbe, tout le reste en lui. Mais c’est juste parce qu'il y a en commun, oh, une sorte d’hypnose de conscience de masse concernant le temps et l'espace. Et c’est vrai. C’est vrai et en même temps c’est vrai que vous avez votre propre espace-temps.

 

97

 

Lorsque vous commencez à comprendre les implications de ceci, à ce moment-là vous pouvez être invisibles. Vous sortez tout simplement du temps. Vous existez encore. Vous avez encore un corps physique. Vous avez encore votre Je Suis. Mais vous sortez simplement de leur temps. Il vous suffit de vous retirer de la variable de la conscience de masse.

 

98

 

C’est extraordinaire parce que c’est magique, parce que vous pouvez toujours les observer, vous pouvez toujours être avec eux, mais ils ne vous verront pas. Ils ne sauront pas que vous êtes là, sauf si vous choisissez d'y être. Vous gérez, vous possédez votre propre Espace-temps.

 

 

99

 

 

Qu’est-ce que l’Espace-temps ? Et à quel point est-il répandu ? Eh bien, cela conduit à beaucoup de discussions intéressantes. Vous voyez, en ce moment ce ballon ne bouge pas (il le lance en l'air et l'attrape). Vos avions en papier ne bougeaient pas. Cette araignée ... elle se déplaçait (rires). Cette araignée n’a pas bougé. Plutôt bizarre; on se sent mal à l'aise au début. « Que voulez-vous dire... » (l'araignée redescend) Ouais, ouais (rires). Ravi de te revoir. Ici, attrape.

 

 

 

100

 

Ça paraît bizarre au début parce que vous vous dites, «Eh bien, non, mes yeux me disent que c’est le ballon qui se déplace. » (Quelqu'un dit «C’est la perception») Essayez ça. C’est la perception. Absolument. Et ceci n’est pas un tour de magie. Ceci n’est pas un système de croyance. Ceci est la réalité.

 

 

101

Maintenant, regardez, je lance le ballon en l’air, et prenez un moment; faites un pas hors de la vieille croyance «nous sommes tous suspendus dans l’Espace-temps, » le dieu Espace-temps, et regardez, je lance le ballon maintenant – en l’air, pas vers vous; je lance le ballon en l’air - et regardez-le simplement dans la perspective selon laquelle quand je le lance, c’est l’Espace-temps qui se déplace. L’Espace-temps est en mouvement. En fait, le ballon ne l’est pas, mais l’Espace-temps se déplace. Il bouge pour s’adapter à la conscience qui a choisi de lancer le ballon. Il bouge pour s’adapter au désir de lancer et de faire rebondir le ballon. Le ballon, Cauldre, vous, en réalité vous ne bougez pas.

 

102

 

Au début c’est bizarre. Hmmmm. Bizarre au début, mais tout à coup, au fur et à mesure que vous laisserez ça s’installer - mmmm, laissez ça s’installer - vous commencerez à voir et à percevoir différemment. Et un de ces jours, bientôt, ça va le faire : «Je comprends maintenant. Je comprends. » C’est un changement quantique, et soudain la vie devient ludique, parce que vous réalisez que l’Espace-temps, ce continuum dont on parle souvent, ne vous contrôle pas du tout. Il vous sert, et il y a une profonde différence.

 

103

 

La croyance courante de la Terre plate, c’est que cet Espace-temps est constant, relativement constant. La croyance courante, c’est que vous êtes à l'intérieur de l’Espace-temps. C’est similaire au tigre dans sa cage, mais avec la porte ouverte, le tigre dans sa cage qui dit, «Je suis coincé ici. Ceci est ma réalité. C’est ici que j’existe. » La putain de porte est ouverte, tout comme elle l’est pour chacun et chacune d'entre vous.

 

 

L’Espace-temps se déplace à travers vous. Vous êtes la constante. Vous êtes la conscience. Ceci est profond.

 

 

 

BON

 

104

 

Qu’est-ce que l’Espace-temps ? Voilà une question intéressante, et jusqu’où est-ce que ça va ? Eh bien, il y a effectivement un meilleur mot que nous utilisons à la place d’Espace-temps, parce que c’est un mot relativement limité. Le mot que nous utilisons à la place d’Espace-temps est - voulez-vous écrire ceci, Linda, parce que l'écriture de Cauldre est terrible.

 

 

 

105

 

C’est un mot très simple. Je vais vous demander de le ressentir pendant un moment. N’y pensez pas trop, c’est un mot simple: BON. B-O-N, B-O-N. B-O-N.

 

 

LINDA: En un mot?

 

ADAMUS: Un ... (il s’arrête et fait une grimace; rires)

 

 

LINDA: En un seul mot ?!

 

 

ADAMUS: Eh bien, vous pouvez aussi en faire deux mots - Être-continuer. (Be-on) Jamais pensé à cela avant. Vous voyez comment elle est brillante? Elle le perçoit comme deux mots. Non, c’est BON.

 

 

ELIZABETH: B-y-o-n-d, by-ond? (intraduisible)

 

 

 

106

 

ADAMUS: Non, BON.B-O-N, B-O-N. Je suppose que cela pourrait être ça. Mais c’est BON. BON pourrait être comparé à un hologramme, un tissu, mais pas un tissu physique, c’est comme l'hologramme qui se répand partout où va la conscience.

 

 

 

107

 

C’est une façon pour la conscience de se percevoir et de se connaître. C’est un hologramme grâce auquel la conscience est capable de voir, de sentir, d'expérimenter- pas de voir avec les yeux, mais de ressentir, de faire l'expérience – pour se connaître elle-même. Qui est le cœur de tout dans l’ensemble de la création. Ce n’est pas une substance. La science actuelle n’a pas les moyens de le mesurer.

 

108

 

Les scientifiques ne savent pas réellement, hein, ils ne savent même pas de quoi il s’agit. Mais pour vous aider à comprendre, au cœur de tout il y a BON qui crée alors ce que vos scientifiques connaissent un peu – le plasma. Le plasma. Pas le plasma, comme dans le sang, mais le plasma, celui qui est dans cette substance qui est la plus ... réalisez-vous que le plasma est la substance la plus répandue dans l'univers? Mais on discute très, très peu de ce sujet, et on en sait très peu de chose.

 

109

 

Un trou noir est essentiellement – c’est là que Cauldre devient nerveux, parce qu'il n’est en aucun cas un physicien - mais un trou noir est essentiellement du plasma hautement, hautement, hautement condensé. Ainsi, à partir de BON vient le plasma. À partir du plasma viennent des choses comme les ions, la façon dont les neutrons, les protons, les atomes et tout le reste fonctionnent. Mais BON est au cœur, c’est le noyau central. On pourrait dire que BON est l’Espace-temps, mais il est davantage que juste l’espace-temps tel que vous le connaissez en tant qu’humains où les deux, le temps et l'espace, sont linéaires.

 

110

 

BON est un peu comme la scène pour la conscience, ou l'écran sur lequel la conscience joue. BON ou l’Espace-temps existe dans tous les royaumes. Vous avez cette chose appelée l'espace-temps qui est assez unique de l'aventure humaine, mais si vous allez dans une autre dimension, il y a une forme d’Espace-temps. C’est obligé. Mais c’est BON. Ce n’est pas le temps, comme sur la montre, ni l'espace comme dans une mesure. C’est tout simplement un paramètre, une variable qui est là pour servir la conscience, parce que la conscience n’est pas l’énergie. La conscience n’est pas la réalité physique.

 

111

 

La conscience choisit d'avoir quelque chose, quelque chose au cœur d’elle-même, pour faire l’expérience d’elle-même. Votre plus grande expérience ici sur Terre est l'espace-temps. Il vous permet de faire tout ce que vous faites- le temps, l'espace et la gravité. Alors BON existe partout là où la conscience chemine et fait des expériences. Il change de dimension en dimension, d’une certaine façon. Son effet, la façon dont il permet à la conscience de faire des expériences est différente, mais l'élément de base est toujours là. Donc, on pourrait dire, en quelque sorte, qu'une forme d’Espace-temps existe dans toutes les dimensions, mais pas nécessairement comme ici.

 

112

 

Une forme de gravité ou d'aspiration ou d'attraction existe dans toutes les dimensions, mais avec une saveur différente de celle que vous avez ici.

 

 

Mais permettez-moi de revenir au point principal. Le sujet de la réunion d'aujourd'hui est que le temps et l'espace, BON, se déplace à travers vous. Il vous sert. Vous ne servez pas - vous ne servez pas – l’Espace-temps. Il vous sert.

 

 

113

Une question ? Si vous voulez bien, passez le micro pour que tout le monde dans l'univers puisse vous entendre. Alors, une question rapide, et je vais répondre aux questions jusqu’à un certain point, car il y a beaucoup de questions.

 

 

 

MARY SUE: Ainsi l’énergie ne serait rien de plus qu'une perception ?

 

 

 

114

 

ADAMUS: L'énergie est une perception, mais très, très réelle. L'énergie est une forme de BON qui vous sert. On pourrait dire - et à nouveau, ici ça devient un peu délicat - mais on pourrait dire que BON est ce que certains appelleraient un Champ d’ Énergie Unifié. Mais il y a quelques malentendus à ce sujet.

 

 

115

 

 

Il y a le Champ -qui est ici même et partout- le réservoir de potentiel énergétique qui est un état absolument neutre. Il n'a pas de charge positive ou négative. Il attend que la conscience l'active. Il attend pour alors se transformer en énergie activée, en énergie positive ou négative. Il attend pour se transformer en plasma. Il attend d’être finalement activé sous forme d’atomes et de molécules, et dans tout ce qui est permis par la gravité dans votre réalité. La gravité, encore une fois, étant le temps et l’espace.

 

116

 

Permettez-moi de démontrer encore une chose pendant que nous parlons. L'élément Espace-temps est un peu comme un entonnoir ou, pour ceux qui savent ce qu’est un venturi, un venturi traitant de la dynamique des fluides. Fondamentalement, si vous avez un fluide circulant dans un récipient et que ce récipient est ensuite resserré à un point, puis s’ouvre à nouveau à un point, il y a écoulement d'un fluide. Il y a une certaine quantité de pression. C’est le temps et l'espace ici. On appelle ceci un venturi (il dessine). Ça fonctionne avec des liquides, mais ça pourrait s’appliquer à d'autres choses. Tandis qu’il coule ici et se rétrécit, que se passe-t-il ? (quelqu'un dit «Il accélère ») Il accélère. Absolument. Il y a des personnes intelligentes ici. Que se passe-t-il d’autre ? (quelqu'un dit «Il va plus vite») Il va plus vite. Eh bien, il accélère, il va plus vite, ça se ressemble (rires). C’est proche. Il va plus vite. Une pression plus élevée et une plus grande énergisation, un plus grand potentiel d'énergie, causés, disons, par la pression et la vitesse, mais plus profondément il y a davantage d'énergie au sein de ce même fluide alors qu’il passe par le venturi, pas seulement à cause de la vitesse et de la pression, mais parce qu’il est activé à présent. Il est activé.

 

117

 

L’Espace-temps fonctionne de manière similaire à ceci. Dans un sens, c’est comme un entonnoir, et là il se déplace à un rythme différent et a un potentiel d’attraction de l'énergie différent de ce qu'il fait ici.

 

 

118

 

 

Maintenant, qu'est-ce que ceci (la partie étroite) peut bien être ? C’est le moment Présent. Ceci est le passé et ceci serait l'avenir. Donc, ceci est le passé, le Présent et le futur. Et c’est l'un des schémas directeurs du déplacement de l’Espace-temps à travers vous.

 

 

 

119

 

Si vous êtes présents, si vous êtes conscients - pas du temps, mais conscients de vous-mêmes, conscients de votre présence consciente, «J’Existe» - le rythme du flux d’Espace-temps est différent. Pas nécessairement plus rapide cependant. En effet, vous allez commencer à comprendre qu’en fait, il semble aller plus lentement. Ce n’est pas réellement le cas. Tout le reste va plus lentement, mais dans la perception, les choses ralentissent.

 

 

120

 

 

Quand vous êtes dans le moment Présent, le flux d’Espace-temps est plus harmonieux, il est plus compatible, il vous sert davantage que lorsque vous vous accrochez au passé ou partez dans le futur. Voilà, au niveau de la physique, la raison pour être dans le Présent, ça n’est pas seulement quelque chose de gentiment brumeux, mais ça a un effet spectaculaire sur vous. Sur vous.

 

121

 

Revenons un instant au sujet principal. Où est mon ballon ? Oui. En fait le ballon ne s’est pas déplacé. Bizarre, mais il n’a pas bougé. L’Espace-temps s’est déplacé, et quand je lance ce ballon, quand je le jette en l’air, l’Espace-temps se déplace et crée la gravité, une aspiration qui va maintenir la matière physique, la matière émotionnelle, la matière des croyances, et ça crée la réalité. C’est beau, simplement la possibilité pour vous, en tant que conscience, que ceci puisse arriver. Quand la conscience n’a pas de bras ou de jambes, ni de cerveau ou d’yeux, pour vous, le fait que ceci arrive comme résultant de votre conscience est vraiment extraordinaire ! Vraiment extraordinaire.

 

122

 

Et quand vous parvenez à sortir de l’Espace-temps de la conscience de masse pour aller dans votre Espace-temps personnel, quand vous parvenez à ne plus être dépendant d’un dieu de l’espace-temps, quand vous êtes véritablement un être souverain avec son propre BON, avec son propre plasma, alors vous êtes libre. Intéressant, intéressant, intéressant.

 

123

 

Ce que j’aimerais faire à ce stade, c’est d’arrêter d’en parler et commencer à en faire l’expérience. Je vais faire une remarque à ce propos en disant que certains d’entre vous se sont vraiment sentis étranges ces derniers jours, avec des rêves bizarres, et je crois qu’avant même la réunion ici, certaines personnes de l’équipe ont parlé d’une distorsion du temps. Je crois qu’il y a eu une conversation ici, où on a dit « Est-ce que le temps n’est pas bizarre depuis un jour ou deux ? »

 

Absolument. Absolument.

 

 

 

124

 

Vous allez découvrir que le temps et l'espace commencent à se relâcher. Ça commence à devenir plus souple, mais ce n’est pas toujours un ressenti confortable dans un premier temps, puisque votre corps a été réglé pour rester dans l’ancienne croyance du temps et de l'espace, leur ancien déplacement. Lorsque vous sortez de ça, ça va paraître étrange, la désorientation, bizarre au niveau du cerveau, et des rêves particulièrement étranges.

 

Un rêve

 

125

 

Si ça ne dérange pas Cauldre, je vais partager un rêve qu'il a fait l'autre nuit. Ça ne le dérange pas. Heh, je ne peux même pas le trouver en ce moment. En quoi ça peut le déranger ? (rires) Il dort.

 

 

126

 

 

Alors, dans le rêve - Je vais vous en donner seulement une partie - dans le rêve, lui et un groupe, probablement vous, étaient poursuivis, bien sûr, et ils ont trouvé refuge dans une sorte de grand espace où étaient stockés des ordures, de la ferraille, des voitures et des camions, et un gros stockage de produits industriels. Ils ont trouvé refuge là-bas et ils étaient en train d’observer quand un train, un train à grande vitesse s’est dirigé vers eux, et le train a tout simplement stoppé. Il n'a pas ralenti. Il a juste stoppé, sans l'effet typique dû à l’arrêt de la dynamique du train. Le train s’est juste arrêté d’un coup.

 

 

 

127

 

 

 

C’est un bon exemple, tout d'abord, le fait d’être pourchassé. C’est les autres qui pensent que vous êtes fous et qui vous pourchassent, du style « Qu’est-ce qui ne va pas avec ces gens? » Vous savez que vous êtes en train de faire voler en éclats quelques vieux paradigmes et certains ne vont pas aimer ça. Ils vont dire : « Vous inventez ceci. C’est idiot. C’est stupide. Prouvez –le scientifiquement. » Et c’est là que je reviens à ce qu’a dit un physicien de renom selon lequel la conscience n'a aucune place dans la science. Elle appartient aux royaumes des licornes et des fées, et tout ce genre de choses, et c’est vrai, dans une certaine mesure.

 

 

 

128

 

Donc, vous faites une avancée dans la conscience et beaucoup n’aiment pas ça, et ils vont dire : « Vous inventez cela. Prouvez-le. » Vous n’avez pas à le prouver. Vous n'êtes pas obligés de le prouver, parce que vous n'êtes pas en train d’essayer de les changer; vous utilisez ceci pour vous. Vous n’êtes pas obligés de prouver quoi que soit.

 

 

129

Donc, le train stoppe tout simplement, sans répercussion du changement de vitesse, et c’est ainsi que ça va se passer. Ça représente aussi le dynamisme des choses dans votre vie, les trains dans votre vie, des choses qui suivent un parcours linéaire et qui traînent une énorme charge de poids derrière elles – poids affectif, historique ou autre – en suivant des rails - snap! - Mais cela s’arrête, tout simplement avec la compréhension que l’Espace-temps se déplace à travers vous. Ça s’arrête, tout simplement.

 

 

 

130

 

Soudain, le train a stoppé, mais que se passe-t-il ensuite ? Un groupe de soldats descend du train et commence à pourchasser Cauldre et ceux d'entre vous qui sont avec lui. Oh non ! Les soldats vous poursuivent. Ils vont continuer à essayer de vous discréditer, vous dire que vous êtes fous, que vous devriez voir un spécialiste, que vous devriez juste essayer d'être normaux. Ça ne fonctionne pas.

 

 

131

 

 

Donc, voici qu’ils vous pourchassent, ce qui représente, bien sûr, ces autres qui ne sont pas d'accord avec vous et ça n'a pas d'importance. Alors qu’ils se rapprochaient de plus en plus Cauldre a soudain crié à tout le monde : « Le temps n’existe pas. Rendez-vous invisibles » Certains ont écouté, et instantanément, même s’ils étaient toujours là physiquement, même s’ils étaient encore présents dans ce moment temporel-. Ils ne vont pas ailleurs, ils ne transforment pas leur corps en un faisceau lumineux pour aller vers une autre galaxie - ils sont tout simplement sortis du continuum temporel, du continuum de temps de la conscience de masse. C'est tout ! C’est juste aussi simple que de dire « je choisis. » Aucun effort nécessaire. Aucune lutte. «Je suis hors du continuum du temps de la conscience de masse, » et ils sont allés dans leur propre continuum.

 

 

 

132

 

Voilà la beauté de la chose. Vous pouvez faire l’un ou l'autre. On peut être les deux en même temps, l’un ou l'autre; peu importe. Une fois que vous avez compris la flexibilité de l’Espace-temps, de BON, vous n’avez même pas à vous en soucier.

 

 

133

 

 

Quelques autres, bien sûr, n'ont pas écouté. Ils étaient envahis par la peur et la panique, et pourchassés par les soldats, ils ont été capturés.

 

 

134

 

 

Donc, ensuite, Cauldre est dans une vieille voiture, je ne sais pas pourquoi une vieille voiture, il roule sur la route et il essaye de trouver ceux qui ont été faits prisonniers; il se rend là où il pensait que tout le monde serait et bien sûr ils étaient là, mais ils font tous la fête (rires), une grande fête, ils boivent du bon vin, qui ne vient pas d’un cubi mais d'une bouteille; ils boivent du bon vin. Le fait est qu'il y a une fête et qu’en réalité personne n’est emprisonné. Finalement il y a une célébration avec vous tous, et vous dites: «Nous l'avons fait. » Vous n’avez jamais été capturés, jamais reconnus coupables de quoi que ce soit. À la fin il y a juste une grande fête. C’est une façon de dire que vous allez passer par des épisodes difficiles, si jamais vous choisissez de vous intéresser à ceci dans votre vie. Vous allez traverser des épisodes difficiles, mais au bout du compte c’est la liberté. C’est la liberté.

 

 

 

135

 

C’est le temps et l'espace qui se déplacent à travers tous les objets. Tous les objets. Votre chien, où qu’il soit, ils se déplacent à travers lui à cause de vous. Ils se déplacent à travers ces murs. Pas seulement à travers vous, mais à travers tout. Le flux du temps et de l'espace, de BON en cet instant même – ça vous sert, si vous en faites le choix.

 

 

Oui, l’Espace-temps de la conscience de masse est encore là. Vous pouvez être dedans; vous pouvez être en dehors. Vous pouvez être les deux à la fois. C’est une libération.

 

 

Alors disons ... (il lance à nouveau le ballon) Il n’a pas bougé; l’Espace-temps s’est déplacé. Bizarre.

 

 

 

Une expérience dans l'Espace-temps

 

136

 

Maintenant, je voudrais que vous le ressentiez. Alors, tamisons la lumière. Apportons un morceau de jolie musique de l'Espace-temps.

 

137

 

A propos, j'utilise ici une terminologie qui est commune à la plupart des auditeurs. (la musique commence) Ce n’est pas nécessairement ce qu’on pourrait qualifier de rigoureux en termes de physique ou de science, et je fais cela délibérément, simplement pour une compréhension commune claire. Ne décortiquez pas les mots, mais regardez l'ensemble du concept, la réalité. Regardez le tout.

 

138

 

Regardez où nous nous dirigeons quand nous parlons de la Série « Poursuivre le Chemin » Nous allons même au-delà -, nous allons même au-delà – de ces vieilles, vieilles restrictions du temps et de l'espace.

 

139

 

Tamisons la lumière. (Edith veut poser une question.) Gardez vos questions pour vous-même.

 

« J'Existe, » Edith. « J'Existe ». Dites-vous cela à vous-même. Chut chut chut.

 

139

 

En passant, cela provoque une certaine irritation. « Oh ! J'ai ces questions ». Non, vous n'en avez pas. Vous connaissez déjà la réponse, Edith. Chacun d'entre vous connaît déjà la réponse.

 

140

 

En fait, c'est véritablement une bonne chose à faire, quand vous avez une question sur votre vie, ou sur quelque chose d'autre; permettez-vous de recevoir la réponse. Elle est déjà là. C’est la beauté de la chose. C'est déjà là.

 

141

 

Mais si le petit moi humain insiste constamment « J'ai besoin de savoir, j'ai besoin de savoir », vous allez vous retrouver constamment à l'extérieur de vous-même. Vous savez déjà. Vous savez.

 

Prenons une grande respiration.

 

142

 

Je vais vous demander d'être très tranquilles. Vous pouvez bouger et vous gratter un peu, mais dans l'ensemble restez immobiles.

 

Et je voudrais que vous perceviez, ressentiez – ressentiez vraiment en cet instant même – ce temps et cet espace qui vous traversent. Vous êtes la constante. Votre conscience est la constante. Elle est toujours là. Elle est toujours, toujours, toujours, toujours dans le moment Présent. La Conscience ne peut pas être hors de l'instant Présent.

 

143

 

Le moi humain égoïste, il peut en sortir. Il peut aller dans le passé et dans le futur. Mais le moment Présent est la conscience. La Conscience est le moment Présent.

 

Vous êtes la constante.

 

144

 

Vous êtes cette lumière, cette lumière du projecteur dont j'ai parlé.

 

Et vraiment, si vous voulez bien, permettez-vous d’être dans le ressenti au-delà du mental et même de ce que vous nommez les pensées rationnelles, et permettez-vous de ressentir l'Espace-temps qui se déplace à travers vous ... se déplace à travers vous.

 

145

 

Maintenant, l'Espace-temps se déplace également à travers cette musique. La musique ne se déplace pas vraiment à travers l'Espace-temps.

 

Écoutez un instant. Écoutez.

 

(pause)

 

146

 

Dans la pensée conventionnelle, la musique est dans l'espace. Elle a un élément temporel, un tempo, un rythme et elle dure également un certain nombre de minutes. La pensée conventionnelle dirait que la musique est dans l'Espace-temps, mais modifiez votre perspective un instant.

 

En fait l'Espace-temps se déplace à travers la musique.

 

147

 

Qu'est-ce que la musique ? C'est une création de la conscience. C'est un créateur conscient qui organise une série de, faute de meilleurs mots, vibrations, d'impulsions. Et en ce moment la musique ne se déplace pas, c’est l'Espace-temps qui le fait.

 

Écoutez-la dans cette nouvelle perspective.

 

(pause plus longue)

 

148

 

Quand la conscience est présente, la musique est activée. Sinon, il n'y a rien. Mais quand la conscience est présente dans le moment Présent, pour percevoir la musique, elle est activée. Et ce que vous entendez réellement est le flot de l'Espace-temps.

 

149

 

Votre conscience est une présence consciente. Vos oreilles l'entendent bien sûr. Mais plus que toute autre chose, vous vous êtes permis d'être ouverts, de permettre.

 

Certains diront: « Eh bien, ceci est un enregistrement numérique ». Non, c'est le temps et l'espace se déplaçant à travers les modes de création, provoquant une résonance qui est perçue comme de la musique.

 

Prenez une profonde respiration et écoutez. C'est presque comme une rivière d'Espace-temps qui s’écoule.

 

(pause)

 

150

 

Vous êtes un être de conscience, et cette conscience active l'énergie.

 

Vous créez parce que vous êtes la conscience, et les créations activent les énergies. Les énergies suscitent cet élément de l'Espace-temps, ou ce que je préfère appeler BON, et la rivière commence à couler. La rivière se déplace. Cette rivière, la belle rivière de la vie, coule maintenant à travers vous.

 

151

 

Votre cœur ne bouge pas. Oh, la perception oui, mais la réalité c’est que l'Espace-temps est en mouvement. Vous êtes la constante.

 

152

 

Quand je lance le ballon en l'air, ce qui s’est vraiment déformé, transformé, déplacé, c'est l'Espace-temps. Le ballon, en quelque sorte dans son propre Espace-temps, créant sa propre gravité, perçue par vos yeux humains qui pensaient que le ballon était en mouvement. Mais regardez-le maintenant, ressentez, percevez ce qui se passait réellement - le mouvement de l'Espace-temps.

 

(pause)

 

153

 

Votre voiture ne se déplace pas réellement lorsque vous la conduisez ; l'Espace-temps se déplace. Votre propre Espace-temps est aussi très étroitement lié à l'Espace-temps de la conscience de masse, mais la voiture ne se déplace pas. Vous ne vous déplacez pas non plus. La structure, cet hologramme est en mouvement, et c'est pour vous servir.

 

(pause)

 

154

 

Ressentez-le maintenant. Ressentez cet hologramme de vie, BON, l'Espace-temps, se déplaçant à travers vous, à travers vos pensées, à travers votre corps. Il est là pour vous servir, mes amis.

 

(pause)

 

155

 

Lorsque vous êtes immobiles comme ça, lorsqu'il n'y a pas beaucoup de mouvement physique et un peu moins de pensée mentale qu'à la normale, lorsque vous êtes immobiles comme ça, ce mouvement qui vous traverse a une dynamique et un rythme différents. Il y a une meilleure fluidité, diriez-vous. Pas nécessairement plus rapide ou plus lente, juste une autre résonance, une dynamique différente.

 

156

 

L'Espace-temps se déplace très différemment lorsque vous êtes en retard au travail ; vous êtes paniqué, pensant être en retard pour une réunion, inquiet de ce que votre patron va dire, inquiet à la pensée d'arriver en retard à la réunion, en particulier sachant que vous n'y êtes pas vraiment préparé. Et puis vous commencez à penser à toutes les autres fois où vous êtes arrivé en retard. Voyez, maintenant vous êtes dans le passé et vous êtes dans le futur. L'Espace-temps réagit différemment ici.

 

157

 

Lorsque vous êtes dans cet état chaotique, il agit très, très différemment. Il vous sert cependant. Il ne cherche pas à vous nuire. Simplement, il agit autrement, il répond différemment à votre conscience.

 

158

 

Et le Maître comprend qu'il peut commander BON, l'Espace-temps, cet hologramme ; il peut commander à cet hologramme de le servir.

 

Soudain, le temps semble se dilater.

 

Soudain, l'histoire commence à se transformer.

 

Soudain, le Maître est dans le moment Présent.

 

Soudain, les choses anciennes ne sont plus importantes.

 

159

 

Soudain, les problèmes du petit moi humain n'ont plus d'importance. Les drames ne sont plus importants. La lutte avec la vie, pour la vie, n’est plus aussi importante.

 

160

 

Soudain, le Maître, dans le moment Présent, réalise que l'Espace-temps lui répond, l'hologramme répond à sa conscience -pas à ses pensées, mais à sa conscience - tout à coup, le niveau de panique et d'anxiété devient de plus en plus faible. La résonance, la liberté qu’on a en soi et la capacité de laisser cet hologramme le servir, plutôt que le contraire ; tout à coup, tout change.

 

 

 

161

 

Soudain, il sort d'un temps et d'un espace révolus. Soudain, il est dans son propre espace-temps. Il peut coexister avec les autres. Il peut coexister avec la conscience de masse. Mais soudain, il peut maintenant fonctionner- vous pouvez maintenant fonctionner dans votre propre espace-temps par choix, en le permettant.

 

Soudain, toutes les choses qui vous ont préoccupées n'ont plus de signification.

 

Soudain, vous n'êtes plus enfermés dans une cage.

 

Soudain, le passé et l'avenir n'ont plus vraiment d'importance ou n'existent plus.

 

Soudain, les questions disparaissent.

 

Soudain, les choses qui vous causaient des soucis ont très peu d'importance.

 

162

 

Dans cet espace, vous ressentez le Je Suis, vous permettez que cet hologramme, le BON, vous serve, et soudain vous réalisez « Je suis un créateur ».

 

163

 

Soudain, tous les problèmes du petit moi humain ont très peu d'importance et vous vous demandez pourquoi vous avez lutté. Vous vous demandez pourquoi toutes ces batailles. Vous vous demandez pourquoi si souvent les choses n'ont pas pris la tournure que vous attendiez.

 

164

 

Ensuite, vous réalisez que vous essayiez d'être un objet se déplaçant à travers le temps et l'espace. Vous étiez asservis au dieu espace-temps, mais plus maintenant. Maintenant, il va oeuvrer pour vous.

 

En réalisant cela, vous avez réellement réévalué toutes les choses que vous pensiez être importantes ou non importantes. Vous réalisez que tout est possible.

 

165

 

Vous êtes dans le moment Présent. Vous êtes de retour dans la conscience.

 

C'est simple. Ce n'est pas compliqué. Ce n'est pas linéaire. C'est le Je Suis.

 

166

 

Prenez une grande respiration et ressentez l'Espace-temps qui se déplace à travers vous.

 

Il coule à travers vous.

 

Maintenant, ça fait une grande, grande différence. Lorsque vous réalisez que BON se déplace à travers vous, que cet hologramme se déplace pour vous; lorsque vous réalisez cela, la gravité change.

 

Ceci est fondamental : la gravité change.

 

167

 

Dans le vieux scénario où vous étiez l'objet en mouvement à travers le temps et l'espace, la gravité était rude. La gravité était profonde et dense, il était difficile d'en sortir. Elle vous retenait. Mais le facteur de gravité change lorsqu'on réalise qu'on est la constante et que l'Espace-temps se déplace à travers nous.

 

168

 

L'élément de gravité qui vous confinait dans vos pensées, dans vos corps, dans vos rêves et aspirations, dans tout ; la gravité qui faisait vieillir le corps, la gravité qui vous maintenait dans des cycles de réincarnation, soudain change. La force-G est différente.

 

169

 

Lorsqu'on permet ou qu’on réalise que l'Espace-temps est là pour nous servir, les effets de la gravité, de l'attraction, le fait de retenir les choses dans la réalité, changent soudainement.

 

170

 

Et voilà, c’est ce thème que nous allons reprendre lors de notre prochaine rencontre.

 

Prenez une bonne respiration et je vais maintenant vous demander de vraiment ressentir – ressentir pendant le mois prochain – comment l'Espace-temps est là pour vous servir. Ressentez comment le flot s’écoule. Arrêtez-vous de temps en temps, asseyez-vous – nous ne parlons pas de méditation ici, nous évoquons la sensation du flot, le ressentir.

 

171

 

Vous pouvez littéralement le sentir dans votre corps physique, ce peut être juste un genre de sensation différente, mais ressentez comme il s’écoule. Ressentez la différence entre la façon dont vous avez essayé de traverser le continuum de l'Espace-temps, en luttant, en combattant, en vous épuisant - et maintenant tout ceci change.

 

172

 

Ce que nous regardons, la différence entre l'ancienne conscience de l'espace-temps et quelque chose qui est en réalité beaucoup plus réel, est de la même importance capitale que la différence entre la Terre plate et la Terre ronde,.

 

173

 

Vous pouvez débattre de la physique toute la journée. Vous pouvez utiliser les formules actuelles et les systèmes éprouvés pour dire que ce n'est pas vrai; ou vous pouvez vous permettre de ressentir pour vous-même, le vivre pour vous-même. Cela est la preuve ultime.

 

Ce n'est pas une philosophie. Ce n'est pas une religion. Ce n’est pas New Age. C’est ainsi que sont les choses.

 

174

 

Observez dans votre propre vie, au cours de ces 30 prochains jours, non seulement le flot, mais la différence dans la force-G, l'effet gravitationnel - et quand je dis gravité, encore une fois, c'est la capacité de solidifier, de maintenir la réalité - observez comment ces changements opèrent dans votre vie.

 

Prenons une bonne respiration, mes chers amis. Nous venons de poursuivre notre chemin, d’aller au-delà.

 

175

 

S'il vous plaît, pour vous tous ici, vous tous qui écoutez, parlez-en dans vos médias sociaux. Discutez-en avec vous-même. Mais la chose la plus importante - au-delà de toutes les discussions, tous les débats : « Est-ce qu'Adamus devient fou? Est-ce que je deviens fou ? » - la chose la plus importante est de vous permettre de ressentir ou d’en faire l’expérience dans votre propre vie.

 

176

 

Si rien ne se passe, si tout ça, c'était juste un bel après-midi au studio, alors ainsi soit-il. Retour à la Terre plate (quelques rires). Ou, ressentez-le dans votre propre vie. Cela n'a pas d'importance.

 

177

 

Prenons une bonne respiration. Nous avons beaucoup à faire dans la poursuite du chemin, et ceci n'est que le commencement.

 

Avec cela, nous allons avoir un dernier aargh des Arrgonauts.

 

ADAMUS ET ASSISTANCE: Aarghhhh !

 

ADAMUS: Et n’oubliez jamais que tout est bien dans toute votre création.

 

Aargh! Mes chers Shaumbra, aargh. Aargh ! (le public approuve et applaudit)