5 L´âme et la personnalité - l´égo et pour finir l´amour - Janvier 2016

12-01-2016 22:43

L’égo

Qu'est-ce que l'ego? Quand nous disons de quelqu'un qu’il a un "ego surdimensionné", nous entendons généralement par là qu'il pense être très important, voire supérieur, et qu’il ne le cache à personne, ce qui nous irrite prodigieusement. S’il se trouve si important, c’est très bien, mais c’est quand il le montre ouvertement que nous sommes fâchés. Il y a, bien sûr, quelque chose de paradoxal dans cette attitude ; si quelqu'un agit en se considérant très important, il ne nous trouve apparemment pas aussi important - et cela blesse notre ego. Donc en fait nous nous considérons très importants, nous aussi, seulement nous sommes assez « civilisés » pour le cacher. Nous pensons que c’est moralement juste. Après tout, vous devez penser aux autres et ne pas être autocentré : rester modeste est la devise. Mais si quelqu'un ne se comporte pas ainsi et s’affirme sans vergogne, ne sommes-nous pas un peu jaloux? La jalousie fait aussi partie de l'ego. En d'autres termes, nous avons tous un ego. Si nous étions vraiment dépourvus d’ego nous ne serions pas si fâchés par l'ego des autres.
Mais qu’est-ce que l'ego exactement ? L'ego n’est pas une chose mais une mesure. Comme je l'ai dit, notre conscience a la capacité de se concentrer quelque part. D'un point de vue spirituel, naître signifie un changement d'orientation de la conscience de l'âme à la personnalité terrestre. Et dans certains cas, ce changement est si radical que la conscience va penser que la personnalité terrestre est tout ce qu'il y a. La personnalité devient alors extrêmement importante. C’est ce qu’on appelle un ego surdimensionné. Alors, qu’est-ce que l'ego ? L'ego est la mesure dans laquelle la conscience s’identifie avec la personnalité terrestre.

 

Et pour finir, l'amour

Pourquoi faisons-nous cela ? Pourquoi nous incarnons-nous en tant qu'être humain et nous perdons-nous totalement dans une personnalité terrestre ? Pourquoi quittons-nous l'atmosphère de lumière et d'amour et relevons-nous les défis de la dualité sur Terre?
La réponse la plus profonde à cette question est l'amour. C’est par amour que nous entrons dans une zone où il n'y a pas d'amour ; le but ultime est d'y apporter de la lumière et de l'amour, là aussi. Ce saut dans l'obscurité est finalement un acte d'amour.
Quand nous débarquons ici, nous nous identifions d'abord complètement à une personnalité spécifique. Nous expérimentons l'univers à notre façon, unique ; il n'y a pas de place pour une perspective différente. Le monde est vu à travers les yeux de la dualité : c’est nous contre eux.
Mais comme la conscience évolue tout au long des nombreuses vies, elle se rappellera progressivement de l'âme et la dualité sera transcendée. De nouvelles idées émergent : aimez vos ennemis, respectez les gens d'autres confessions, appréciez la beauté de la nature et réalisez que nous, humains, faisons partie de la nature. Enfin survient la pleine compréhension : l'amour inconditionnel pour vous-même, l'être humain que vous êtes en ce moment - et ensuite pour le monde autour de vous. Après de nombreuses vies, l'objectif est atteint : la zone sombre commence à se remplir de lumière et d'amour ; les larmes sont essuyées.
L'amour, ensuite, est la dernière partie de la personnalité humaine que je voudrais mentionner. En sciences naturelles comme en psychologie, les causes des choses sont souvent expliquées d'une façon matérialiste et mécanique. Cependant, je crois que tout ce qui existe est ultimement créé de l'amour. L'amour est le lien entre l'un (Esprit) et le nombre (Création), entre l'âme et la personnalité humaine. Et cet amour originel est présent en nous comme une source inépuisable. C’est seulement lorsque nous serons conscients de cette source en tant qu’êtres humains que nous serons complets.
© Gerrit Gielen Traduction Carine Cheval
www.jeshua.net